«  A notre table, comme des hôtes privilégiés »

En citant le Pape Paul VI,  Le Pape François invite à une « option fondamentale » pour les pauvres : « Bénies, par conséquent, les mains qui s’ouvrent pour accueillir les pauvres et pour les secourir : ce sont des mains qui apportent l’espérance. Bénies, les mains qui surmontent toutes les barrières de culture, de religion et de nationalité en versant  l’huile de consolation sur les plaies de l’humanité. Bénies, les mains qui s’ouvrent sans rien demander en échange, sans « si », sans « mais » et sans «  peut-être » : ce sont des mains qui font descendre sur les frères la bénédiction de Dieu »

François BOITEUX, Curé.

       Quête pour le Secours Catholique
> Samedi 18 et Dimanche 19 Novembre