Éditos précédents

Éditos précédents :

Chemins de jeunesse

« Comment vit-on sa jeunesse lorsqu’on se laisse éclairer par la grande nouvelle de l’Évangile ? » Il est important de se poser cette question parce que la jeunesse est plus qu’une fierté, elle est un don de Dieu : « être jeune est une grâce, une chance. » c’est un don que nous pouvons gaspiller inutilement, ou bien que nous pouvons recevoir avec reconnaissance et vivre en plénitude. Dieu est l’auteur de la jeunesse et il œuvre en chaque jeune. La jeunesse est un temps béni pour le jeune et une bénédiction pour l’Église et le monde. Elle est une joie, un chant d’espérance et…

0 commentaire

LES ÉLECTIONS EUROPÉENNES DU 26 MAI 2019

«Une  autre Europe pour sauver la planète» Conférence-débat avec Jean Marie VIGOUREUX, professeur émérite de l’Université de Bourgogne Franche-Comté. Jean-Marie Vigoureux nous expliquera comment le système libéral de l’Europe détruit la planète et la justice sociale (système condamné par le Pape François dans son encyclique Laudato si). Il nous montrera qu’il existe d’autres voies et politiques proches de l’humain et du bien commun.  LE MARDI 21 MAI à 20 h 15 AU CENTRE SAINT-BENIGNE. Participation libre. Soirée proposée par MRJC, CCFD, Église Verte. François BOITEUX, Curé

0 commentaire

« Avec Marie, oser le oui »

Journée Mondiale de prière pour les vocations « Tout ce qu’il vous dira, faites-le. » Porter une promesse et risquer un choix sont les deux attitudes vocationnelles proposées cette année par le Pape François. Nous y retrouvons tant son style que les intuitions des JMJ de Panama ou de la démarche synodale dédiée aux jeunes. Nous sommes appelés à être ‘porteurs d’une promesse’ du Seigneur qui encourage à «risquer un choix» avec Marie, oser le oui, c’est vivre avec elle ces attitudes. « Le désir de Dieu est que notre vie ne devienne pas prisonnière de l’évidence, ne soit pas entraînée par…

0 commentaire

Europe

Le conseil Permanent de la Conférence des évêques de France interpelle les catholiques et l’ensemble des citoyens dans un communiqué intitulé « Élections européennes : quelle Europe voulons-nous ? « . La tentation est grande de tourner le dos à cette Europe voulue à l’issue de la deuxième guerre mondiale. Les pères l’ont désiré pour préserver la paix sur un continent ravagé par deux guerres mondiales lors du XXe siècle. Aujourd’hui, nous pensons que cette paix est acquise définitivement ; elle est pourtant toujours à construire à une époque où les fragmentations des sociétés fragilisent le vivre ensemble. »  » Quelle Europe…

0 commentaire

Temps Pascal : cinquante jours d’ici Pentecôte !

Les catholiques sont dans l’ensemble très motivés pour le Carême: ils font de ces quarante jours un temps privilégié de leur vie chrétienne, ils redoublent d’ouverture solidaire, prennent les moyens de se ressourcer dans la prière, certains n’hésitent pas à jeûner, à s’entraîner corps et esprit à une vie plus évangélique. Cette montée progressive vers la Semaine Sainte tient en haleine les croyants désireux de se préparer sérieusement à Pâques en fidélité à ce que l’Église par sa liturgie invite chacun à vivre : prier, jeûner, partager. La fête de Pâques passée, dans une culture pressée de zapper, on pourrait…

0 commentaire

Avec Pâques, le renouveau !

Profitons-en pour annoncer le nom de celui qui le 1er septembre sera Curé de la paroisse du  Pays de Pontarlier : Mr l’Abbé Pascal Perroux-Hummel, 62 ans, responsable du Service Diocésain des Vocations, responsable de La Maîtrise-Escale Jeunes, administrateur de la paroisse Saint-Ferréol de Besançon. À la même date, je prendrai en charge les trois paroisses bisontines de Saint-Jean-Baptiste (quartiers Saint-Claude et Montrapon)  de Saint-Ferréol (quartiers Saint-Ferjeux et Saint-Joseph) et de Saint-François d’Assise (Planoise). Laissons-nous porter par le dynamisme du Ressuscité : Avec l’aide de l’Esprit, il nous ouvre toujours des horizons possibles. Joyeuses fêtes de Pâques ! François Boiteux, Curé Joyeuses…

0 commentaire

Monté sur un ânon …

Drôle de monture pour un Roi supposé renverser l’occupant romain et prendre le pouvoir ! Même  pas un cheval, ni un âne adulte : mais le petit d’une ânesse, tout ce qu’il y a de plus humble et inattendu comme symbole de puissance et royauté. Ainsi en est-il pour Jésus assis sur cet animal de petite taille,  on imagine les jambes du Maître à califourchon touchant le sol ! Depuis cette première entrée triomphale de Jésus à Jérusalem, les commentaires vont bon train sur cette monture royale : elle nous parle très fort aujourd’hui si l’on comprend que cette figure…

0 commentaire