Illustration : Couverture du livre « Amoris-laetitia » – La joie de l’amour

« Chemin »,  « cheminer » et « cheminement «  ou encore « parcours » et « route » : le champ lexical du chemin est un des plus employés par le pape dans l’encyclique  « la Joie de l’Amour ». Le mariage est comme le rappelle François un chemin de vie, de croissance (74), de maturation (221), de transformation personnelle (163), de sanctification (316). « Choisir le mariage exprime la décision réelle et effective de faire converger deux chemins en un unique chemin » (132)

Se reconnaitre en chemin, c’est admettre que tout n’est pas parfait, que l’on n’est pas encore arrivé, qu’il y a des choix à faire, des options à prendre, des discernements à opérer. Mais c’est aussi reconnaitre ce qui fait avancer : les autres, notamment dans la famille qui nous aident à trouver notre chemin pour être heureux (95), la communauté et l’Église et au travers de cela la grâce divine qui rend possible des chemins, mêmes dans les situations les plus compliquées (242)

Avec le CPM (Centre de Préparation au Mariage) qui accompagnent les couples dans leur préparation au mariage, continuons la route avec les mariés de l’année venus ce dimanche rendre  grâce au Seigneur de savoir Dieu partenaire de leurs projets.

*numéro du paragraphe de « La joie de l’Amour »

François BOITEUX, Curé